Logo ARS


Zéro échange de papier en Rhône-Alpes (ZEPRA)

Il s’agit d’un applicatif informatique, développé par le Groupement de coopération sanitaire Systèmes d’information en santé en Rhône-Alpes. Lancé en novembre 2010, il permet aux établissements de santé et aux médecins généralistes de partager en toute sécurité, des données via Internet en vue d’améliorer les coordinations des professionnels autour des patients. Ce partage d’information permet de simplifi er le travail des professionnels de santé, d’éviter des actes médicaux redondants et de sécuriser le parcours des patients.
Cette action est une orientation majeure de l’ARS relative au développement des systèmes d’information en santé.

ZEPRA, Zéro Echange Papier en Rhône-Alpes, est un service de la plateforme régionale e-santé SISRA permettant de dématérialiser les échanges et le partage d’information entre les professionnels de santé de la région. L’objectif et de tendre vers le zéro papier et de faciliter la communication hôpital-ville et donc la coordination des soins.

Concrètement, cet outil permet à un professionnel de santé, qu’il soit hospitalier ou libéral, d’informer un autre professionnel autour de la prise en charge d’un patient, de façon rapide et sécurisée. Par exemple, un hôpital pourra notifier au médecin traitant d’un patient, via une alerte mail, de la disponibilité d'un document qu'il vient de produire. Si ce médecin est équipé d’un logiciel compatible, le document s’intègrera automatiquement dans son dossier informatique.
Le gain immédiat est d’éviter d’avoir à scanner les documents puis les intégrer manuellement dans son logiciel, ce qui représente du temps et des coûts significatifs d’affranchissement. Au-delà, cela limite le risque de perte d’informations, facilite et accélère la communication entre les professionnels, et contribue à une meilleure fluidité du parcours de soins du patient.

Objectifs et moyens

L'ARS Rhône-Alpes a décidé d'inscrire ZEPRA dans le programme télémédecine de la région et souhaite sa généralisation d'ici fin 2015. L'objectif sera dans un premier temps de doter une centaine d’établissements (disposant d’autorisation d’urgences ou de cancérologie, et certains hôpitaux locaux) et les professionnels libéraux, en particulier les médecins généralistes.

Pour les établissements, l’Agence s’appuie sur une fiche d’engagement spécifique annexée au Contrat pluri-annuel d'objectifs et de moyens (CPOM). Des communications ont récemment été organisées auprès des directions des structures concernées, ainsi que de leurs éditeurs de logiciels.
Trois indicateurs de suivi sont inscrits dans les CPOM :

  • nombre de lettres de sortie transmises via ZEPRA rapporté au nombre de séjours;
  • nombre de messages d'information transmis via ZEPRA au médecin traitant à l'entrée en service d'urgences rapporté au nombre de séjours dans ce service ;
  • délai d'envoi des lettres de sortie ou de comptes rendus de séjours inférieur à huit jours.

Le résultat de ces indicateurs sont publiés régulièrement sur le site de l’ARS, et ce depuis le début de l’année 2014.

Concernant les professionnels libéraux, une réflexion est en cours pour faciliter la diffusion de l’outil par des acteurs de terrain, agissant au contact des utilisateurs existants ou potentiels.

Au mois de novembre 2013, le SISRA a comptabilisé 27 800 documents consultés via ZEPRA et près de 5 000 professionnels qui l'utilisent régulièrement. Ces chiffres, en constante augmentation, seront à suivre régulièrement pour mesurer l’efficacité de notre politique de déploiement.